OpenData:note-synthese-fabcity-toulouse-052017

De Réseau Français des FabLab
Aller à : navigation, rechercher

FABCITY TOULOUSE 2054

Toulouse, FabFestival à Artilect, mai 2017, rédaction Bernard Brunet


Présentation synthétique du concept, des enjeux et du calendrier

Pour rester vivable et viable la ville de demain, confrontée à de nombreux risques (climatiques, démographiques, économiques, énergétiques), devra être plus flexible, plus résiliente, plus recyclable, plus autonome aussi. Le projet FabCity porte l’ambition d’une ville auto-suffisante et globalement connectée, à l’horizon 2054 (soit 40 ans après le lancement du concept par Barcelone…). Convaincue du bien fondé de cette idée, Toulouse Métropole a décidé (à la suite de Barcelone, Milan, Amsterdam, Paris et de quelques autres métropoles dans le Monde) de rejoindre ce projet.

Passer de « PITO » à « DIDO »

Ces deux acronymes qui sonnent comme un mot d’ordre, symbolisent le changement de paradigme proposé par le projet FabCity : il s’agit de passer de l’état PITO (Product in, Trash Out, « on importe des produits, on exporte des déchets »), à l’état DIDO (Data In Data Out, « on importe des données, on exporte des données ») les déchets sont recyclés deviennent la principale matière première de l’économie urbaine , la ville autosuffisante est connectée avec le monde entier, les données produites par le territoire sont ouvertes, elles constituent la matière première de l’innovation sociale et technologique, les idées et les innovations « open source » sont partagées sur le réseau mondial, pour être enrichies et améliorées en permanence.

Trois enjeux majeurs

Le projet FabCity implique l’idée d’une transition sur la durée, qui doit permettre de passer progressivement du modèle actuel à celui de l’auto-suffisance connectée. Il s’agit d’imaginer, de prototyper puis d’expérimenter et de partager des nouvelles manières de faire :

  • en matière d’aménagement et de gestion de la ville, une ville intelligente et contributive où les habitants ne sont plus seulement usagers mais acteurs du changement (smart-city), une ville qui s’ouvre à la production agricole vivrière et dans laquelle les mobilités sont complètement repensées, une ville qui produit tout ou partie de son énergie tandis que sa consommation tend à la sobriété et l’efficacité…
  • en matière d’activité économique, une ville où la production manufacturière issue du recyclage de ses déchets se relocalise dans des fablabs de quartier dont les habitants sont usagers et acteurs, une ville où la recherche appliquée et l’innovation font émerger des nouveaux métiers et des nouveaux emplois, une ville qui facilite la mise en place des circuits courts entre producteurs et consommateurs…
  • en matière d’organisation sociale et de gouvernance, une ville où les indicateurs de bien-être ont remplacé le PIB et dont les habitants, devenus acteurs de leur avenir  nourrissent de leur réflexion la décision publique, une ville où le rôle de la Collectivité est de faciliter l’émergence et la consolidation des initiatives innovantes…

Les pré-requis

Le projet FabCity nécessite de tisser une alliance coopérative entre la collectivité publique et un collectif d’acteurs de la transition. Les « Labs » (FabLabs, HackersSpaces, BioLabs, LivingLabs…), parce qu’ils conjuguent ouverture au public, design, prototypage, fabrication et expérimentation, peuvent en constituer l’avant-garde. L’ouverture des données (open-data) et la connaissance fine du territoire (ressources, acteurs, dynamiques…) constituent également une condition essentielle de la réussite du projet dont les étapes seront mesurées grâce à un tableau de bord capable de mesurer les flux et d’évaluer les actions.

Le calendrier

Il s’agit bien évidemment d’un projet à long-terme dont la réalisation procèdera par étapes. Ces étapes sont autant d’objectifs et de plans d’action à court et moyen terme, s’adossant à des évènements mobilisateurs et à des cycles de programmation de l’action publique. Dans l’immédiat, deux évènements pourront servir de support au lancement de FabCity Toulouse : le FabFestival du printemps 2017 et l’évènement mondial  ” FAB 14”  accueilli par Toulouse et Paris en 2018. Les objectifs proposés en rapport avec ce calendrier :

  • en 2018, un FabQuartier expérimental (Saint-Cyprien – Les Arènes) adossé à Artilect et un programme de développement pour la FabCity
  • en 2017 la constitution d’un collectif porteur du projet, la construction du tableau de bord et la réalisation d’une « preuve de concept » pour le FabQuartier