Livre Blanc

De Réseau Français des FabLab
Aller à : navigation, rechercher

Présentation du Livre Blanc des Fablabs français

A qui s'adresse ce Livre Blanc ?

  • Aux collectivités territoriales
  • Aux porteurs de projet de Fablabs en création
  • Aux porteurs de projets de Fablabs existants
  • Aux partenaires actuels et futurs des Fablabs français
  • À toute personne curieuse d'en apprendre un peu plus sur les Fablabs français

Pourquoi ce Livre Blanc ?

  • Le premier objectif de ce travail est de produire, à l’adresse des membres du réseau mais aussi des pouvoirs publics et plus généralement de tous les acteurs individuels ou collectif intéressés par la question, un panorama des Fablabs présents sur le territoire, et des structures qui s’y apparentent ou revendiquent l’appartenance à cette catégorie, dans leur diversité et leurs singularités. Ce panorama prend en considération des dimensions internes (gestion, animation, ressources, équipement, contraintes et formes d’adaptation), des dimensions contextuelles (relations avec l’environnement institutionnel, social et économique, mais aussi avec le réseau international des Fablabs) et des perspectives de développement.
  • Le second objectif est d’expérimenter un processus d’administration et d’animation d’enquête hybride, associant compétences universitaires et compétences des acteurs de terrain, qui serait reproductible à intervalles réguliers, avec des ajustements mineurs pour l’adapter à l’évolution de l’état de l’art et des outils d’enquête. Ce processus permettra à la fois de tenir à jour le panorama du réseau, tout en formant par la pratique les futures générations d’animateurs et d’experts sur la question. La reproductibilité, non des résultats, mais de la méthode, a rencontré un certain succès dans la mesure où nous avons été contactés par différents réseaux nationaux de Fablabs émergeant actuellement en Europe afin de la transposer à leurs contextes locaux . Ce partenariat est l’embryon d’une organisation de coordination à l’échelle européenne des Fablabs, actuellement en cours de constitution.
  • Le troisième objectif, implicite, est de démontrer la capacité du RFFLabs à produire ce type d’enquête, et d’asseoir ainsi sa légitimité. Les conditions de réalisation de ce travail, la méthode participative employée, l’aspect collaboratif de tout le processus signale la solidarité du réseau, sa capacité à avoir une représentation distanciée de sa composition et de son fonctionnement, tout en s’inscrivant dans une démarche coopérative et ouverte aux influences des institutions existantes et aux travaux pertinents en la matière. Ce pari tenu démontre enfin que l’institutionnalisation d’un réseau intermédiaire d’articulation et de coordination des acteurs de l’innovation et de la transition numérique est la bonne échelle pour diminuer les effets pervers de la mise en concurrence des aspirants innovateurs et des experts en innovation, caractérisée par une dispersion des ressources, leur captation, voire leur détournement par les niveaux les plus élevés de la chaine de production et par l’abandon des composantes les plus fragiles de la société à leur sort.

Thèmes principaux

Dans un premier temps, le Livre Blanc expose les résultats généraux de l’enquête par questionnaire, en les regroupant par thématiques : l’historique local (1) et l’administration (2), puis l’animation (3) articulant dimensions interne et externe et enfin l’inscription dans le réseau international (4). Dans un second temps une reformulation de la typologie des Fablabs est proposée, à la lumière des éléments présentés ci-avant. Dans un troisième temps, il s'agit d'appuyer sur un certain nombre de retours d’expérience pour mettre en lumière des bonnes pratiques ou au contraire des méthodes à éviter, aussi bien dans la gestion interne du lieu que dans celle des relations avec les institutions extérieures et inversement, dans la manière que peuvent avoir les intervenants extérieurs de formuler leurs attentes ou leurs demandes à l’égard des Fablabs. Dans un quatrième temps, avant de conclure, un certain nombre de préconisations et de perspectives de développement sont élaborées pour les Fablabs en fonction de leur place dans l’écosystème ainsi que pour le réseau au sens large.

Qui travaille sur le livre blanc?

  • Conseil Scientifique : Camille BOSQUÉ, Constance GARNIER, Matei GHEORGHIU
  • Coordinateur : Simon LAURENT - Atelier des Beaux Boulons Auxerre, président du RFFLabs